Accueil > 02. EN FEUILLETANT LE DERNIER NUMÉRO > N° 284. Octobre - décembre 2020

N° 284. Octobre - décembre 2020

JPEG - 140.7 ko
Dessin original d’ours brun par Christophe Laborde-Balen en vue de la gravure d’un timbre pour la poste andorrane,
© La Poste 2020

 Sommaire

2 Éditorial par Jean-François Labourie
4 Les nouveaux lacs des Pyrénées par Axel Gréger et Pierre René
26 Où vont les eaux de l’ibón de Arrablo ? par Sylvestre Clément
28 Pierre Bayle au Carla par Patrice de Bellefon
44 Une zone interdite dans les Hautes-Pyrénées : la Zone Pyrénéenne Réservée (1942-1946) - (suite) par Jean-Paul Frantz
56 Jean-Claude Pertuzé, les Pyrénées contées par Nanou Saint-Lèbe
72 Paul-Jean Toulet (1867-1920) « Montagne Pyrénée » par Jacques Le Gall
81 ¿ Question d’image ?
82 Lectures par Nanou Saint-Lèbe
89 Chroniques par Gérard Raynaud
109 Musée pyrénéen
110 La vie de la revue
112 Trait d’Union

A-t-on idée de l’émotion des fugitifs sous l’Occupation qui franchissaient le Port Neuf de Pinède (2466 mètres) en vallée d’Estaubé, avec le Mont Perdu à l’arrière-plan ? Grâce aux prouesses des passeurs de la filière Andalousie, ils franchissaient clandestinement toute l’épaisseur de la ZPR, avant de descendre seuls la vallée de Pineta en direction de Bielsa, © Alain Baudrimont

 Éditorial

Rentrée

Après un été marqué par une sur-fréquentation touristique des massifs pyrénéens français, et un automne conclu par un nouveau confinement, Pyrénées fait sa rentrée d’une façon quelque peu académique, traitant successivement de science, de philosophie, d’histoire, d’art et de poésie. Tous les sujets en rapport aux Pyrénées ne doivent toujours pas nous être étrangers.
En matière de science, le glaciologue Pierre René, directeur de l’excellente association Moraine, nous livre son cinquième article depuis 2002. Sujet étonnant : l’apparition de nouveaux lacs d’altitude, conséquence de l’inéluctable reflux glaciaire.
En matière de philosophie, Patrice de Bellefon (qui aime appréhender toutes les facettes de la montagne) nous présente le philosophe Pierre Bayle (1647-1706) dont la pensée influença l’histoire intellectuelle européenne du XVIIe siècle. Son nom illustre fut accolé au XIXe siècle à celui de son village de naissance, le Carla (Ariège). Il est piquant de constater que de son vivant un village fortifié, créé par Vauban, fut baptisé du nom royal de celui dont Bayle combattit jusqu’à l’exil la doctrine religieuse : Mont-Louis dans les Pyrénées-Orientales. Patrice de Bellefon partage avec chaleur la vie et la richesse du complexe système philosophique de Bayle, bien souvent en avance sur son époque. Si, par ailleurs, l’auteur rompt des lances sur la notion de pyrénéisme (pour lui, un chauvinisme), il n’éprouve à présent aucun scrupule à adouber Pierre Bayle comme « grand penseur pyrénéen ».

JPEG - 52.7 ko
Lac pluviomètre et pic Gourgs Blancs (Luchonnais), 27/08/2020, © P. R.
JPEG - 39.4 ko
Portrait de Pierre Bayle attribué à L. F. Elle (1648-1715), dit Ferdinand le jeune, vers 1675, huile sur toile, Musée national de Versailles

La deuxième partie de l’article posthume de Jean-Paul Frantz nous plonge à nouveau dans l’histoire de l’Occupation dans les Hautes-Pyrénées. L’organisation administrative de la Zone Pyrénéenne Réservée, et la vie quotidienne qui en découle, apporte un nouveau regard sur cette période, étayé par des archives inédites.
Nanou Saint-Lèbe nous expose un artiste pyrénéen récemment disparu, Jean-Claude Pertuzé. Son article, richement illustré, indique la place évidente de Pertuzé dans le panthéon des illustrateurs pyrénéens. Derrière le trait et la plume, l’esprit pyrénéen est là, ironique et grinçant, truculent et tendre.
Enfin, Jacques Le Gall nous parle de Paul-Jean Toulet et les Pyrénées, à l’occasion du centenaire de la mort du poète. Son article est un condensé, un élixir issu d’une exposition et d’un catalogue qu’il a réalisé pour la Bibliothèque patrimoniale de Pau, mettant en valeur le fonds de manuscrits du poète. Le texte de Jacques Le Gall parvient assurément à redonner vie, à ramener parmi nous, à Pau face aux Pyrénées ou à Guéthary face à l’océan, la sensibilité d’un des plus grands poètes français.

Jean-François Labourie

JPEG - 43.6 ko
Dessin de dédicace par J-C Pertuzé de l’ouvrage Robinson Crusoé dans les Pyrénées par Joseph Ribas, Loubatières, 1995
JPEG - 38.1 ko
Paul-Jean Toulet. Fusain par Suzanne de Clausade, © Bibliothèque patrimoniale de Pau, 250450





Moteur de recherche d'articles »

S'abonner!

Pour en savoir plus, cliquez ici »