Accueil > LIRE "PYRÉNÉES" > LES DERNIERS PARUS > N° 267

N° 267

N° 267 – Juillet 2016 – Bulletin pyrénéen n°509



 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Touristes au lac Bleu
, lithographie colorée de Charles de Montaut, vers 1845, collection Musée pyrénéen

 Sommaire

2 Éditorial par Jean-François Labourie
4 Mystères du lac Bleu : la faute de l’abbé Gaurier par Gil Adisson
20 Les arêtes ouest du pic Long par Romain Bourbon
34 Le fossile du lac de Bastampe par Michel Bartoli
38 Jean-Victor Parant par Florian Jacqueminet
54 Les montagnes enchantées par Kev Reynolds
68 Vie et mort d’un poète pyrénéen : Georges Saint-Clair par Jacques Le Gall
72 Un manuscrit inconnu de Charles Packe par Claude Dendaletche
80 Lectures par Gérard Raynaud
86 ¿ Question d’image ?
87 Chroniques par Jean-Paul Chaintrier
110 Musée pyrénéen
111 La vie de la revue par Alain Lalanne
112 Trait d’Union

JPEG - 36.5 ko
Gravure colorée d’E. Lejeune, parue dans Excursions dans les Hautes-Pyrénées, par B. Batsère, Tarbes, 1857, coll. privée

 Éditorial

Pyrénexit

Occitanie : tel est le nouveau nom de la région issue de la fusion du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées. En se dépouillant de sa dimension pyrénéenne, la nouvelle région envoie un signe clair : le massif n’est plus au cœur de l’identité régionale. D’où un malaise que vient aiguillonner le sous-titre officiel, tout en culpa­bilité, de la vaste région : Pyrénées - Méditerranée.
Comme mentionné dans l’éditorial de janvier 2015 (n° 261) en écho avec les élus des zones de montagne, les intérêts urbains dépassent les intérêts des territoires. Désormais, les vallées basques et béarnaises (ces dernières appartenant à la sphère linguistique… occitane !) siègent dans la Nouvelle-Aquitaine. Et toutes les autres vallées jusqu’à la Méditerranée sont englobées en Occitanie, Pyrénées-Orientales, pourtant « non occitanes », incluses.

Le même jour, le Royaume-Uni a voté son divorce de l’Union européenne. Troublante coïncidence du présent sommaire : Charles Packe, sous la plume de Claude Dendaletche, et Kev Reynolds, éminent auteur de guide pyrénéiste anglophone, rappellent et affirment la vigueur du pyrénéisme britannique. Au moment où le royaume se replie sur son insularité, ces deux articles célèbrent les liens indissolubles entre les sommets pyrénéens et les sujets de Sa Très Gracieuse Majesté.
 

JPEG - 32.3 ko
Compléments manuscrits de Packe sur l’exemplaire de 1862, ©C.D.
JPEG - 31 ko
Quand on émerge du Pont de Mahomet et que l’on arrive au sommet, ©K.R.

Gil Adisson nous fait découvrir le mystère hydrographique du bassin du lac Bleu, qui perturba les déductions de l’abbé Gaurier. Nous cheminons avec Romain Bourbon vers l’arête occidentale du pic Long, sur les traces de Lucien Briet. Quant à Michel Bartoli, il nous fait rêver d’une île…
 

JPEG - 27 ko
Sur l’arête d’Estibère Bonne, ©R.B.
JPEG - 54.9 ko
Lac de Bastampe, ©A.B.

Enfin, Florian Jacqueminet nous rappelle la vie de Jean-Victor Parant : un siècle de passion pyrénéiste. Jacques Le Gall rend hommage à l’abbé Bégarie, qui écrivait sous le nom de Georges Saint-Clair. Couronné par l’Académie française en 1993, cet immense poète était un ami de Pyrénées. Notre revue l’a publié vingt fois :

Je connais un village d’où l’on dirait de loin
La montagne (qui de peu se redresse
Par-dessus la crête des bois)
Elle-même n’être qu’un toit

Jean-François Labourie

JPEG - 31.8 ko
Jean-Victor Parant le 5 août 2015, à la tour de Mayrègne, devant la plaque en hommage à d’Espouy, ©F.J.
JPEG - 26 ko
Georges Saint-Clair à Pontacq, août 2008, ©J.L.G.






Moteur de recherche d'articles »

S'abonner!

Pour en savoir plus, cliquez ici »