Accueil > ACCUEIL, QUI SOMMES NOUS ? > LA VIE DE LA REVUE ET DE L’ASSOCIATION

LA VIE DE LA REVUE ET DE L’ASSOCIATION

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2020


L’assemblée générale de notre Association des amis du Musée pyrénéen se tiendra samedi 7 mars 2020 à 14h30 au Musée pyrénéen ( 25 rue du fort à Lourdes). Les associés sont inviter à participer à cette réunion dont voici l’ordre du jour :

- rapport moral et d’activités
- rapport financier
- administration de la revue Pyrénées
- bilan et perspectives éditoriales de Pyrénées
- vie du site internet
- vie du Musée pyrénéen
- questions diverses

À l’issue de la réunion, nous partagerons le verre de l’amitié.

JPEG - 177 ko
Jusqu’au 6 mars 2020, le musée expose les œuvres acquises en 2019. Parmi celles-ci : Lourdes, le château fort vu de la route de Barthrés [sic], 15 août 1927, 36 x 40 cm, pierre noire et pastels, par Charles Jouas (1866-1942).

Mis en ligne lundi 2 mars 2020


ASSEMBLEE GENERALE DU 6 AVRIL 2019


Notre assemblée annuelle a eu lieu, comme chaque année, dans une salle du Château de Lourdes. Après les chutes de neige des derniers jours, la météo clémente nous permettait de contempler le panorama sur la ville de Lourdes et les Pyrénées enneigées, depuis ce poste d’observation privilégié.
Quelques habitués manquaient à l’appel, la faute à une importante vente de livres se déroulant à Bordeaux. La représentante de la mairie de Lourdes s’était aussi excusée.

Notre président, Gérard Raynaud laissa la parole, pour un mot d’accueil, à Rachel Suteau, Conservatrice du Patrimoine, en responsabilité depuis juillet dernier du château et des collections du Musée.
Gérard Raynaud remercia à son tour la ville de Lourdes et le Musée, pour la considération et la confiance qu’ils placent dans notre association. Il évoqua ensuite nos disparus de l’année : Chantal d’Espouy, Gérard Caubet, Marcellin Bérot …

RAPPORT MORAL ET D’ACTIVITÉ par Gérard Raynaud :

Le nombre d’adhérents (à ne pas confondre avec le nombre d’abonnés à notre revue) est en augmentation et frise maintenant les 400 personnes. Ce résultat est encourageant. Une étude par département nous indique, sans surprise, que la partie est de notre chaîne est sous-représentée, ce que nous regrettons.
Nous avons à déplorer le départ de Jean-Paul Chaintrier et la démission de Alain Lalanne. Ils étaient des rouages importants dans l’élaboration de notre revue et nous devons tous œuvrer pour les remplacer.
Les Amis du Musée ont participé à l’animation de celui-ci par trois conférences données par nos adhérents.
Nous avons participé aux salons du livre de Lourdes, Bagnères-de-Bigorre, Argelès, Pau. Les chiffres d’affaire réalisés ne sont pas remarquables, mais l’intérêt d’être présent à ces manifestations est ailleurs : il permet de nombreux contacts avec nos lecteurs, avec des auteurs et futurs auteurs et avec des responsables d’autres revues. Notre participation à ces manifestations n’est pas à revoir. Elle demande la présence répétée de bénévoles que nous remercions.
Cité des Pyrénées de Pau : nous avons décidé de nous désengager de cette structure pour laquelle nous payions un abonnement-location et n’en tirions que peu d’avantages (accessibilité réduite aux salles). Malgré tout, nous participons toujours à l’animation culturelle, si on nous le demande. Gérard Raynaud a ainsi inauguré un cycle de conférences sur le pyrénéisme par une intervention sur « les origines du pyrénéisme ».
Les soutiens financiers du département des Hautes-Pyrénées (3800 € en abonnements) et de la ville de Lourdes (1200 €) sont toujours aussi appréciés et utiles. Nous les remercions chaleureusement.

RAPPORT FINANCIER par Gérard Cazenave :

Nos remerciements vont à Chantal Grand qui a occupé avec rigueur et compétence le poste de trésorière de nombreuses années.
Nous avons un léger déficit cette année, sans surprise, dû à la publication du numéro double 275, sans augmentation de son prix. Les réserves sont bonnes et nous permettent de financer les numéros à venir, sans attendre la rentrée des abonnements.

ADMINISTRATION DE LA REVUE par Gérard Raynaud :

Nous devons trouver un remplaçant à Jean-Paul Chaintrier pour la rédaction des chroniques et la relecture des articles. Plusieurs pistes sont suivies.
La démission d’Alain Lalanne nous a obligé à une nouvelle organisation en répartissant sur plusieurs personnes les nombreuses tâches qu’il assurait.
Politique d’échanges : nous échangeons avec 22 revues (beaucoup d’espagnoles). Les numéros sont reçus et stockés au Musée.
Abonnements de libraires : les libraires ont un prix préférentiel (prix coûtant). Malgré tout, nous avons des difficultés à en recruter et même à les garder. Chacun doit prendre son bâton de pèlerin pour « démarcher » des libraires.
Subventions : la subvention du département des Hautes-Pyrénées permet de servir plus de 80 abonnements (élus, médiathèques, bibliothèques scolaires et autres).
La subvention de la ville de Lourdes nous permet de contribuer à l’enrichissement de la bibliothèque du Musée par le biais de la politique d’échanges de la revue Pyrénées avec d’autres revues pyrénéennes.
« Hôtel des Voyageurs » de Gavarnie : suite du feuilleton. La Mairie de Gavarnie a racheté l’hôtel, ou ce qu’il en reste. La destination de ce lieu et ses aménagements sont toujours l’objet de projets …
Le numéro double 275 sur les espaces protégés des Pyrénées a été très bien accueilli et a fait l’objet de nombreux articles dans la presse locale.

RÉDACTION DE LA REVUE par Jean-François Labourie :

Les quatre derniers numéros ont occupé 560 pages (dont 120 pages de lectures et chroniques), avec 28 articles et 273 illustrations. Le souci du Rédacteur-en-Chef est toujours de maintenir un équilibre dans les centres d’intérêt des articles entre pyrénéisme, montagne, sciences, histoire, littérature et art. Nous cherchons aussi à avoir des articles provenant de « tras la montaña ». Nous nous maintenons dans la droite ligne de ce qu’ambitionnait Raymond Ritter, le (re)fondateur de « Pyrénées », quand il écrivait, en 1950 :
« … nous cherchons à faire de PYRÉNÉES une publication qui, participant tout ensemble de la revue au sens classique du mot et du magazine, allie la sévérité scientifique à la fantaisie littéraire ou humoristique, le rétrospectif à l’actuel, l’art pur au réalisme pratique, la belle et plaisante image au document austère ou au calcul abstrait – et sache aussi, s’il le faut, ne pas hésiter à critiquer, à polémiquer, à combattre, car nous avons des vérités à maintenir et des intérêts à défendre. A une époque où la presse, hélas ! est à de trop rares exceptions près, « engagée » ou dépendante, PYRÉNÉES qui, hors de toute inféodation plus ou moins occulte et de toute hypothèse inavouable, réunit des hommes d’opinions politiques fort différentes mais qui se piquent d’être d’honnêtes gens animés de la seule passion du bien public, PYRÉNÉES est et demeurera une tribune libre, toujours ouverte à la discussion. »
La rubrique « Question d’image ? » remporte du succès, mais personne n’a encore identifié l’auteur de l’œuvre présentée au numéro 276 et signée « P.B ». La question court toujours …
Pour le futur, le numéro suivant est déjà prêt et nous possédons un bon « matelas » d’articles écrits ou en gestation.

SITE INTERNET par Jérôme Thèbe :

La fréquentation du site est en hausse. Le moteur de recherche est performant. La totalité des carnets de Norbert Casteret pourra bientôt être consultée.
Une nouveauté : la possibilité de paiement en ligne (abonnements et anciens numéros).

VIE DU MUSÉE par Rachel Suteau :

Dans sa longue présentation, la nouvelle responsable du Musée s’est montrée très désireuse d’une forte collaboration avec les Amis du Musée Pyrénéen et nous a montré tout l’intérêt qu’elle porte à nos travaux. Une collaboration chaleureuse et fructueuse semble se dessiner.
Le Musée fêtera ses cent ans en 2021. Madame Suteau nous demande de nous associer aux manifestations qui auront lieu et de participer à des actions communes.
Actualités : son but est de diriger l’équipe et les équipements par une professionnalisation des équipes et le pilotage technique du projet d’entretien et de modernisation du Musée. 14 millions d’euros seront affectés à ces buts. Il y aura un local de réserve externalisé aux normes actuelles de conservation des collections. La consolidation, réorganisation et aménagement muséographique du bâtiment se fera par tranches.
Le Musée s’achemine maintenant vers le projet qu’ambitionnait son créateur Louis Le Bondidier, il y a cent ans.
Les efforts du moment sont consacrés : 1. Aux collections : Plan de recollement décennal avec plus de 14.500 items, à l’exclusion, pour l’instant des archives, des 50.000 images du fonds de documentation et des 20.000 pièces du fonds photographique.
Actuellement 700 pièces du fonds textile sont répertoriées et conservées dans de bonnes conditions.
Un travail est à faire sur l’énorme fonds photographique de Lucien Briet (projet de numérisation, d’exposition, de publication …)
L’état des lieux du fonds documentaire est en cours grâce à une nouvelle employée.
Projet de réunion des services de documentation de la ville de Lourdes et du Musée, avec Jean-François Labourie et réflexion avec les archives départementales.
Une politique d’acquisition doit avoir les moyens de conserver les pièces acquises dans de bonnes conditions.
2. Aux publics : le public du Musée est non spécialiste, éclectique et populaire, dans sa grande majorité. Il y a de nombreux étrangers. Il leur faut une facilité d’accès. Le Musée se doit d’être non-spécialisé et non-élitiste.
Une politique d’abonnement annuel est mise en place.
La boutique doit tout à la fois présenter de la littérature pyrénéiste et des produits de gastronomie locale.
Il y a des ateliers pour un public scolaire et un cycle de conférences nommé « Appel d’air ».
Des artistes contemporains choisis pourront exposer ou « performer ».
Le Musée doit se positionner à l’échelle régionale. « Le Musée sort de ses murs » : un projet pour sortir les collections dans Lourdes et dans l’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées.

Tous les rapports exposés lors de cette Assemblée Générale ont été approuvés à l’unanimité.
Après que le président a clos la séance, les échanges amicaux et chaleureux ont longtemps continué, entre personnes heureuses de se retrouver, comme chaque année.

la Dépêche du Midi, par la plume de Simone Beugin, a donné un compte-rendu de cette assemblée.

info portfolio

P.-S.

Photos : M. Chambert


ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2019


L’assemblée générale de notre Association des amis du Musée pyrénéen aura lieu le samedi 6 avril 2019, à 14h30, au Musée pyrénéen de Lourdes, 25 rue du fort. Les sociétaires sont invités à prendre part aux délibérations.

En voici l’ordre du jour :
- rapport moral et d’activités
- rapport financier
- administration de la revue
- bilan et perspectives éditoriales de la revue
- vie du site internet
- vie du musée pyrénéen
- questions diverses

Mis en ligne samedi 30 mars 2019


ASSOCIATION DES AMIS DU MUSÉE PYRÉNÉEN
Compte rendu de l’Assemblée générale du 17 mars 2018


JPEG - 115.5 ko
Assemblée générale au château fort de Lourdes.
De gauche à droite : Agnès Mengelle, Sandrine Fochesato, Gérard Raynaud, Jean-François Labourie, Chantal Grand, Alain Lalanne et Philippe Couture

Il fallait bien de la motivation et de la persévérance pour atteindre, sous les bourrasques de neige et de grésil et par une température tout juste positive, les hauteurs du Château de Lourdes où avait lieu, comme chaque année, l’assemblée générale des Amis du Musée Pyrénéen de Lourdes, le 17 mars dernier.
Notre président, Gérard Raynaud accueillit les quelques dizaines de personnes qui avaient bravé les éléments. La ville de Lourdes était représentée par mesdames Fochesato et Balerie, le Musée par Agnès Mengelle.
Il présenta tout d’abord les excuses d’absents et notre émotion devant la liste des membres disparus l’année écoulée, plus particulièrement Louis Laborde-Balen, fidèle collaborateur de notre revue depuis des dizaines d’années.

Rapport d’activité (Gérard Raynaud) :

Nos remerciements vont à la ville de Lourdes et au département des Hautes-Pyrénées pour leur constant soutien, soit par des subventions, soit par un achat d’abonnements. Des contacts ont été pris auprès de la Région Occitanie pour une démarche de cet ordre.
La revue Pyrénées était présente aux salons de l’Union, de Saint-Lary, de Lourdes, de Bagnères-de-Bigorre, de Pau, d’Argelès-Gazost, de Héas. Des volontaires ont tenu le stand lors de ces manifestations et de nouvelles têtes seraient les bienvenues.
Nous avons participé à l’animation du Musée par des conférences.
L’entrée gratuite au Musée garantie à nos membres n’est plus conditionnée par la détention d’une carte de l’association, la billetterie possédant une liste des membres à jour de leur cotisation.
Grace à l’intercession de Florian Jacqueminet, les héritiers de Jean-Victor Parant ont légué au Musée toute sa documentation, selon ses vœux.
Des contacts intéressants ont été pris par notre président, présent aux journées du livre de Boltaña.
Ce dernier a également présenté la revue sur Radio Ter.
Nous avons coorganisé une conférence sur les porteurs du Pic à la Cité des Pyrénées de Pau.
Une manifestation amicale et chaleureuse a eu lieu chez Pierre Sarthoulet pour remercier Louis Sallenave pour ses années d’implications dans la vie de la revue. Un cadeau lui a été remis à cette occasion. Jean-François le Nail, président pendant six ans, et rédacteur en chef pendant cinq ans, a également été remercié pour son dévouement.
Hôtel des Voyageurs de Gavarnie : Nous faisons partie d’un regroupement informel d’associations qui a pour but de suivre le dossier de l’avenir de ce site historique du pyrénéisme du XIXème siècle, de faire des propositions d’aménagement et de sensibiliser les administrations. Aux dernières nouvelles, l’hôtel a été vendu aux enchères à un groupe d’investissement immobilier. Nous n’avons pas de nouvelle depuis.
Ce rapport du fonctionnement de notre association est agréé à l’unanimité.

Rapport financier (Chantal Grand) :

Des résultats satisfaisants avec un excédent cette année. Nous avons en caisse deux années de parution en avance. Il n’est pas question d’augmenter les tarifs, déjà les mêmes depuis de nombreuses années.
Ce rapport est accepté à l’unanimité.
Nous signalons que notre trésorière Chantal Grand a demandé à quitter sa fonction pour des raisons familiales. Nous ne pouvons que la remercier pour son travail minutieux et irréprochable, toutes ces années.

La vie du musée (Agnès Mengelle) :

La fréquentation est en hausse constante depuis trois ans.
Un vaste chantier de récolement des collections est en cours. Jean-François Labourie s’occupe, lui, de recenser les archives. L’année 2018 sera consacrée au récolement des collections textiles.
Nouvelles acquisitions : Comme indiqué plus haut, les archives de Jean-Victor Parant, et 50 poteries de Garos de Jacques Cabaillé qui intègreront la collection « céramiques ».
Amélioration du site : les travaux de confortation de la falaise et de la réorganisation du hall d’accueil sont toujours en cours.
Le Musée pyrénéen adhère à l’IMMA, Alliance internationale des musées de montagne.
Pour plus de détails et pour connaître les nombreuses activités et expositions, se reporter à la page réservée au Musée dans chaque numéro de notre revue ou sur le site internet du Musée.

Gestion de la revue (Alain Lalanne) :

Les coûts ont été maîtrisés en 2017. Le tirage est passé de 900 à 850 exemplaires. Les abonnements sont en légère baisse, ce qui n’a rien d’alarmant au vu de la conjoncture. Les abonnements en ligne sont en augmentation. La demande d’anciens numéros est régulière et génère des rentrées non négligeables. Nous sommes toujours à l’affût des petites imperfections dans la fabrication ou la distribution de la revue et veillons à les résoudre.
Nous avons remarqué quelques lacunes dans la numérisation de la revue jusqu’à 2004 (Gallica/BnF) et œuvrons à les combler.

Rapport du rédacteur en chef (Jean-François Labourie) :

Le rédacteur en chef débute son compte-rendu en rendant hommage à la mémoire de Louis Laborde-Balen qui participa à la rédaction de la revue pendant plus de cinquante ans. Cette année encore l’association a édité 4 numéros, pour un total de 448 pages dont 121 pages de chroniques (du numéro 270 au numéro 273 inclus). Un total de 21 articles ont été publiés : 6 classés en Pyrénéisme, 4 en Montagnes, 3 en Sciences, 2 en Histoire et 6 en Littératures/Arts. L’illustration des articles représente 184 photographies.
Pour l’année à venir, le rédacteur constate que la réserve d’articles à publier est satisfaisante. Le « sommet » de 2018 sera le numéro 275, un numéro spécial Espaces protégés, qui s’annonce comme un numéro double.

Vie du site internet (Jérôme Thèbe)

La fréquentation du site internet est en légère hausse : 150 à 200 visiteurs par jour. Depuis ses 10 ans d’existence, le site totalise un peu plus de 500.000 visiteurs.
Les articles de l’espace réservé aux abonnés et ceux de la rubrique « Magazine » ont été regroupés sous l’onglet nouvellement intitulé « Espace documentaire ».
Les actions concernant le paiement en ligne sont bien avancées. Nous espérons obtenir de la part de Paypal un tarif préférentiel réservé aux associations et n’attendons plus que le résultat de ces démarches pour finaliser ce projet.

Élection du nouveau Conseil d’administration

Les dix-sept candidats sont élus, à savoir :
Romain Bourbon, Gérard Cazenave, Philippe Couture, Monique Dollin du Fresnel, Chantal Grand, Florian Jacqueminet, Alain Lalanne, Jean-François Le Nail, Éric L’Huillier, Jean Marchadier, Geneviève Marsan, Roland Petit, Gérard Raynaud, Jean Ritter, Nanou Saint-Lèbe, Pierre Sarthoulet, Jérôme Thèbe.

À l’issue de l’Assemblée générale, le conseil d’administration a procédé à l’élection de son bureau.
Président : Gérard Raynaud
Vice-présidents : Jean Ritter, Jérôme Thèbe
Secrétaire : Philippe Couture
Trésorier : Gérard Cazenave
Le rédacteur en chef de la revue Pyrénées est toujours Jean-François Labourie.


ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE 2018


L’assemblée générale de notre association se tiendra samedi 17 mars 2018, à 14h30, au Musée pyrénéen (Château Fort, 25 rue du Fort, Lourdes). Les membres de l’association sont conviés comme chaque année à y participer.

À l’ordre du jour :

  • Rapports de l’association
  • Élection des membres du conseil d’administration
  • Perspectives éditoriales de Pyrénées
  • Vie du site internet
  • Vie du musée pyrénéen
  • Questions diverses

ASSOCIATION DES AMIS DU MUSÉE PYRÉNÉEN
Compte rendu de l’Assemblée générale du 11 mars 2017



Par une journée printanière, une quarantaine de membres de notre association ont investi le château de Lourdes pour notre assemblée générale annuelle.
Notre président G. Raynaud débute la séance en remerciant pour leur accueil, Madame Madeleine Navarro, représentante de la ville de Lourdes et déléguée à la vie associative, madame Annette Cuq, conseillère municipale, et Agnès Mengelle, directrice du musée.

Une cinquantaine d’absents sont excusés ou représentés, et la mémoire des amis du musée pyrénéen décédés pendant l’année est évoquée.

Rapport Moral et d’activité par Gérard Raynaud.

Au numéro 267 de la revue, notre association comptait 313 adhérents, ce qui constitue une légère érosion, mais le nombre d’abonnés reste presque constant.
La ville de Lourdes est ensuite remerciée pour son aide financière, ainsi que le conseil départemental des Hautes Pyrénées pour ses abonnements.

Monsieur J. P. Thomas, membre du conseil d’administration, a fait part de son souhait de démissionner. Nous le remercions pour son aide et sa collaboration.
Son remplacement est à envisager, mais rien ne presse, et le profil de la, ou du successeur est à définir, le candidat idéal étant … une candidate.

Numérisation de la revue :
Le Bulletin Pyrénéen est numérisé en totalité, ainsi que la Revue Pyrénées jusqu’en 2004.
L’ensemble est mis en ligne sur le site de la Bibliothèque Nationale de France.
Jérôme Thèbe a mis en ligne sur notre site (www.revue-pyrenees.com) tous les sommaires des revues, avec possibilités de renvoi dans le texte, et de traduction. Il est remercié pour ce travail ingrat, mais très utile, ainsi que pour la page «  Wikipédia  » qu’il a réalisé.

Tirages particuliers :
Un dépliant promotionnel, destiné à faire connaître la revue, a été tiré à 3000 exemplaires.

Un tiré à part de l’hommage à Jean-Victor Parant paru dans le numéro 267 a aussi été réalisé et offert à sa famille lors d’une petite cérémonie intime.

Manifestations :
L’association a présenté la revue dans les salons du livre de L’Union près de Toulouse, Saint-Lary, Lourdes, Bagnères-de-Bigorre, Pau, et Argelès-Gazost. Les retours ont toujours été positifs.

Projets pour 2017 :
Il est prévu que l’association soit présente aux salons de L’Union, Boltaña et Héas, Bagnères et Pau, et que des conférences soient données au Musée Pyrénéen.
Le stockage des fichiers d’articles sur un site sécurisé est en cours de réalisation, ainsi que la possibilité de paiement en ligne des abonnements, et des anciens numéros.
Une petite cérémonie avec Louis Sallenave est prévue pour le remercier d’avoir hébergé le stock de la revue pendant tant d’années.
Le rapport est approuvé à l’unanimité.

Informations sur le Musée Pyrénéen par la directrice, Agnès Mengelle :

Après avoir excusé et remercié Madame la maire, et Madame Omnès, qui a rendu sa délégation à la culture et au patrimoine et n’est donc plus notre référente, Agnès Mengelle fait un bilan de la fréquentation du musée (73 817 visiteurs en 2016, soit + 2,5% par rapport à 2015, dans un contexte morose), et présente une étude en cours sur la mise en valeur du site.
Elle remercie J.F. Le Nail pour son aide préparatoire à la numérisation de la revue par les services de la B.N.F, et fait un bilan des expositions 2016 : « Point de vue » en partenariat avec le F.R.A.C. Midi Pyrénées, « Jouets, jeux et sports », « Une école, une œuvre » pour les écoles de la circonscription de Lourdes (sur le thème du paysage), exposition « L’écriture du temps », photographies de Pierre Meyer, mais aussi la Nuit Européenne des musées avec 380 participants, le Rendez-vous aux jardins sur le thème « Les couleurs du jardin », la Journée du Patrimoine (2 896 visiteurs).

Rapport du directeur de la revue, par Alain Lalanne :

Le nombre d’abonnés est passé de 751 à 712 entre 2012 et 2016.
Cette décroissance (- 5,2% sur 4 ans) est à surveiller, mais Pyrénées résiste plutôt bien comparativement à la tendance générale de baisse des abonnements dans la presse écrite.
Concernant les ventes en librairie, 13 libraires proposent la revue.
Le tirage a été réduit à 900 exemplaires pour chaque numéro, et le prix de l’abonnement reste inchangé
Un contrat-type est disponible auprès d’Alain Lalanne, pour toute personne qui veut proposer la revue à un libraire ou une médiathèque.

Rapport financier par Chantal Grand :

Une subvention 2015 ayant été versée en 2016, le bilan annuel est positif.
Les finances sont saines, mais certains postes sont à surveiller, en particulier les frais d’envoi, la Poste ayant augmenté de manière significative ses tarifs.
Après présentation des comptes, le rapport financier est adopté à l’unanimité.

Rapport du rédacteur en chef par J. F. Labourie :

La structure de chaque numéro comprend environ quatre-vingt pages d’articles, suivis d’une trentaine de pages pour les rubriques : chroniques, lectures, question d’image, vie de la revue et du musée, et trait d’union.
Les thèmes des différents articles de l’année se répartissent de façon égale entre montagne, sciences, histoire, littérature, et activités de pyrénéistes, ce qui présente un certain équilibre.
Pour l’année à venir, une proposition de publication des carnets de montagne de Norbert Casteret a été faite par la famille. Le document recèle une mine d’informations. Après étude, la revue Pyrénées va proposer à la famille de publier sur deux numéros, un choix de courses.
D’autres articles sont évoqués, ainsi qu’un numéro spécial sur les espaces protégés, à l’occasion du cinquantenaire du PNP et du centenaire du parc d’Ordesa.
Le rapport du rédacteur en chef est aussi approuvé à l’unanimité.

Questions diverses :

- Il est rappelé que cette année, le 142e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques se tiendra à Pau du 24 au 27 avril 2017 avec pour thème : Circulations montagnardes, circulations européennes.
- Un membre soulève la question de l’intérêt de garder un accès réservé à certains documents pour uniquement les abonnés. Une réflexion sera menée.
- Enfin, une information sur la Journée d’initiation aux Myxomycètes nivicoles prévue le 10 mai 2017 à Luz-Saint-Sauveur, captive l’auditoire.

L’ordre du jour et les questions diverses ayant été épuisés, notre président clôt l’assemblée, et tout le monde se sépare, rêvant aux Myxomycètes, êtres étranges, à mi-chemin entre animal et végétal.


LA REVUE PYRÉNÉES ET LE BULLETIN PYRÉNÉEN NUMÉRISÉS SUR GALLICA


Du Bulletin pyrénéen à Pyrénées, plus de 400 numéros publiés entre 1896 et 2004 consultables en ligne.


 
Nous avons annoncé lors de notre dernière assemblée générale ainsi que dans le numéro 266 de Pyrénées, que la numérisation des anciennes revues était en cours. Le travail de la Bibliothèque nationale de France (BnF) est bien avancé, et la majorité des numéros parus entre 1896 et 2004 sont désormais consultables sur le site internet Gallica.
De notre côté, nous avons travaillé sur notre propre site internet afin de faciliter vos recherches d’articles ou de fureter au hasard des sommaires. Ainsi, une nouvelle rubrique est apparue dans laquelle vous trouverez des liens vers Gallica, les sommaires des Bulletins pyrénéens ainsi que ceux des revues Pyrénées.
La numérisation n’est pas encore terminée, ce qui explique qu’il manque encore quelques numéros. Notre site sera complété au fur et à mesure de l’avancement de la numérisation.
Pour des recherches plus précises d’articles parus dans Pyrénées, le moteur de recherche, régulièrement mis à jour, constitue toujours un outil indispensable.
 
Nous profitons de cet article d’actualité du web pour signaler l’existence du site internet d’un de nos lecteurs. Le site Pyrénées, Chemins de traverse contient de nombreux liens vers des livres pyrénéistes numérisés, ainsi que d’intéressantes informations, notamment sur les noms des sommets ou sur le HRP.
 

Mis en ligne samedi 23 avril 2016


ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 27 FÉVRIER 2016


Pour la première fois de l’année, la neige s’est invitée à Lourdes, ce 27 février. C’est donc par un temps froid et humide que nous nous retrouvons, comme chaque année, pour notre assemblée générale, au château de Lourdes. Une quarantaine de courageux ont bravé les intempéries.
Une soixantaine de membres se sont excusés et fait représenter.
Mme Anjelika Omnes, représentant le Maire de Lourdes Madame Josette Bourdeu, nous dit un mot de bienvenue.
La réunion est conduite par notre nouveau président, Gérard Raynaud.
Nous avons une pensée pour nos disparus de l’an passé dont il a déjà été question dans notre revue.

JPEG - 99.8 ko
Au château fort de Lourdes : M.-P. Barrère, du Musée pyrénéen et une partie des membres du conseil d’administration de l’association des amis du Musée pyrénéen.
Photographie Michel Chambert

 
Rapport moral et d’activité : Gérard Raynaud
Nous avons 323 adhérents aux « Amis du Musée Pyrénéen de Lourdes ».
Dominique Rossier nous a donné sa démission du Conseil d’Administration. Il nous faut donc élire un nouveau membre ; Nanou Saint-Lèbe, bien connue pour ses livres, ses articles et ses écrits pyrénéens est élue à l’unanimité.
 
Stock :
Le déménagement est presque achevé. Un grand merci à Louis Sallenave qui a si longtemps abrité nos collections et à Pierre Sarthoulet qui prend le relais.
 
Numérisation :
Elle est en cours à la Bibliothèque nationale de France. Actuellement, 74 numéros du Bulletin Pyrénéen et 87 numéros de Pyrénées sont déjà consultables en ligne sur le site Gallica. À la fin de l’opération, tous les numéros jusqu’en 2004 y figureront.
 
Manifestations :
- Nous étions présents cette année à Bagnères-de-Bigorre, à Pau, à Lourdes, à Héas (fête de l’herbe et du pré). Ces rencontres avec notre lectorat sont fructueuses et seront reconduites et, si possible, étendues. Tout volontaire pour tenir le stand est le bienvenu.
- L’Hôtel des Voyageurs de Gavarnie est en vente. Un collectif d’associations dont nous faisons partie est intervenu auprès de l’éventuel acquéreur pour se rendre compte s’il est pleinement conscient de la valeur patrimoniale du lieu. Sera-t-il possible d’y créer un espace muséographique ?
- La commune de Gavarnie nous a contactés pour aider à la réalisation d’un parcours culturel et patrimonial à aménager. Une douzaine de haltes avec des tableaux sont envisagés.
- Une conférence a été donnée au Musée par François Labadens sur Célestin Passet. D’autres sont à venir (Céline Bonnal, Jean-François Labourie).
- Une halte jacquaire est créée à Lourdes qui veut devenir un nouveau départ de pèlerinage pour Compostelle. Des numéros de Pyrénées y ont été déposés, ainsi que dans les refuges du CAF de Pau. Un travail à étendre à d’autres refuges.
 
Internet (Jérôme Thèbe) :
Le site évolue chaque année. Le nombre de visites est en augmentation. La création d’une page Facebook est prévue. Nos archives seront stockées sur le Cloud pour en permettre l’accès plus facile aux administrateurs. Il serait bon de créer une page Wikipedia sur la revue.
 
Le rapport est adopté à l’unanimité.
 
Administration et gestion de la revue : Alain Lalanne
Rappel des étapes de la conception et de la réalisation de la revue. Évolution des coûts.
Les quatre numéros de l’année nous reviennent à environ 31000 euros.
 
Abonnements :
Le nombre d’abonné reste satisfaisant (776 exemplaires livrés), mais est en très légère diminution. Le tirage est de 900 exemplaires.
Comment élargir le lectorat ? Des contrats libraires attrayants sont proposés. Chaque adhérent connaissant un libraire susceptible d’être intéressé peut le démarcher. Nous avons actuellement 12 libraires abonnés (2 abonnements minimum). Il faudrait contacter les médiathèques, bibliothèques, CDI d’établissements scolaires… Il y a souvent un bon retour.
 
Adresses :
Les adresses de Pyrénées et des Amis du Musée se sont multipliées au cours des années. Nous y faisons le ménage : le siège social est au Musée de Lourdes et l’adresse de facturation est BP 204 / 64002 Pau Cedex.
 
Les ventes de numéros anciens ont rapporté 1500 euros cette année.
 
Le rapport est adopté à l’unanimité.
 
Rapport financier : Chantal Grand
Nos comptes sont légèrement excédentaires cette année. Il est donc décidé de ne pas augmenter l’abonnement dont le prix n’a pas bougé depuis dix ans.
 
Les comptes sont approuvés à l’unanimité.
 
Rapport du rédacteur en chef : Jean-François Labourie
La revue a changé, elle s’est modernisée. Nous apportons un grand soin à cette image qui apporte agrément et facilité de lecture. La revue est certes belle et de qualité, mais ce n’est pas pour autant une revue de luxe.
 
Les quatre numéros passés ont fourni 448 pages de lecture. Un équilibre est recherché dans les thèmes des articles que l’on peut classer dans les rubriques : pyrénéisme, montagne(s), sciences, histoire, littérature et arts. Les auteurs espagnols sont souhaités dans chaque numéro ; il nous en a manqué cette année.
 
Chroniques :
Jean-Paul Chaintrier en est la cheville ouvrière. Environ le quart des pages de la revue est consacré à ces chroniques d’actualité. De nombreux lecteurs nous ont retourné que leur lecture était pour eux utile et recherchée. Ces chiffres contredisent donc certains qui prétendaient que notre revue est passéiste.
 
Grand succès du jeu « Question d’image », avec un abonnement gratuit à la clef.
Jean-François Labourie a en réserve bon nombre d’articles finalisés ou en voie de l’être, mais nous n’allons pas ici déflorer le contenu de nos prochains numéros.
Nous sommes toujours preneurs de nouveaux auteurs, avec des sujets intéressants.
 
La vie du Musée Pyrénéen : Marie-Pierre Barrère
Jean-François Labourie, archiviste de la ville de Lourdes (et notre rédacteur en chef) y est détaché deux jours par semaine avec pour mission le récolement du fonds documentaire. La participation des Amis du Musée est fortement souhaitée pour continuer à animer des manifestations et en vue du centenaire du Musée.
Le site internet du Musée est bien réalisé ; on y retrouve les manifestations actuelles et à venir que Marie-Pierre Barrère nous détaille. Il y a maintenant un lien vers notre site.
 
Toutes les questions ayant été abordées, notre président clôt cette assemblée. Nous sortons dans la froidure et n’avons même pas le plaisir d’apercevoir nos montagnes, cachées dans le brouillard et les nuages.
 

Ph. Couture

 
 
N.B. : La Dépêche du midi a publié un compte-rendu à l’occasion de cette assemblée générale : Les Amis du Musée pyrénéen réunis ainsi qu’un article au sujet des 120 ans de notre revue : La revue « Pyrénées » a le bel âge de 120 ans.


ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2016


L’assemblée générale de notre Association des amis du Musée pyrénéen aura lieu le samedi 27 février 2016, à 14h30, au Musée pyrénéen de Lourdes, 25 rue du fort. Les sociétaires sont invités à prendre part aux délibérations qui se tiendront dans la salle « Il était une fois Lourdes », ancienne salle d’honneur du pyrénéisme.

À l’ordre du jour :

  • Rapport moral
  • Rapport d’activité et de gestion
  • Rapport financier
  • Perspectives éditoriales de Pyrénées
  • Vie du site internet
  • Vie du musée pyrénéen
  • Questions diverses

Mis en ligne mardi 16 février 2016


LE NOUVEAU CONSEIL D’ADMINISTRATION


L’assemblée générale du 28 février 2015 était appelée à élire un nouveau conseil d’administration, conformément aux statuts.

Les 22 élus sont :

J.L. Aranjo, R. Bourbon, G. Cazenave, P.M. Cortella, Ph. Couture, P. Daban, Ch. Grand, F. Jacqueminet, L. Laborde-Balen, A. Lalanne, L. Lanne, JF Le Nail, E. L’Huillier, J. Marchadier, G. Marsan, R. Petit, G. Raynaud, J. Ritter, D. Rossier, P. Sarthoulet, J. Thèbe, J.P. Thomas .

Le 18 juin, ce conseil d’administration procédait à l’élection de son bureau :

- président : G. Raynaud
- vice-présidents : E. L’Huillier, J. Ritter
- secrétaire : Ph. Couture
- directeur administratif : A. Lalanne
- trésorière : Ch. Grand

Cette équipe est opérationnelle pour trois ans.

JPEG - 54.2 ko
Passation de pouvoir entre l’ancien président Jean-François Le Nail (à droite) et le nouveau président Gérard Raynaud (à gauche).

|






Moteur de recherche d'articles »

S'abonner!

Pour en savoir plus, cliquez ici »