Accueil > LIRE "PYRÉNÉES" > LES DERNIERS PARUS > N° 262

N° 262

N° 262 – Avril 2015 – Bulletin pyrénéen n°504



 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Chasse aux bouquetins (détail de l’enluminure), Gaston Fébus, Livre de la chasse, Paris, vers 1407-1408, illustré sous la direction du Maître du duc de Bedford, ©BnF

 Sommaire

2 Éditorial par Jean-François Labourie
4 Pierre Tucoo-Chala par Paul Mironneau
20 Radioscopie : Pierre Tucoo-Chala et Jacques Chancel par Jean-François Labourie
32 L’épicéa, sa place dans les Pyrénées par Michel Bartoli
40 Deux poèmes par Georges Saint-Clair
40 Trans Classic Pyrène par Gérard Raynaud
53 ¿ Question d’image ?
58 Alphonse Marcailhou d’Aymeric et les cartes postales par Pierre Sarthoulet
68 Bibliographie pyrénéenne par Jacques Le Gall
80 Lectures par Gérard Raynaud
86 Chroniques par Gérard Raynaud
108 Musée pyrénéen
109 La vie de la revue
110 Assemblée générale
112 Trait d’Union

 

JPEG - 26.1 ko
Épicéa en fleurs, ©M.B.

 Éditorial

Prince des Pyrénées

JPEG - 17.8 ko
Pierre Tucoo-Chala vers 1975, ©D.R.

Pierre Tucoo-Chala fut un grand historien dont le magistère marqua ses pairs, ses étudiants et ses lecteurs. Notre revue, dont il était proche, lui doit beaucoup. Auteur de recherches inédites et d’ouvrages de vulgarisation, il fut notamment l’historien du Béarn, dont il mit en lumière la figure de Gaston III Fébus, vicomte de Béarn et comte de Foix, « le prince des Pyrénées ». Il éveilla aussi en 1994 un pan méconnu en France de l’histoire de la péninsule ibérique, lorsque celle-ci fut sous domination musulmane, jusqu’au pied des Pyrénées. Cette période fut décisive pour la formation des nations espagnoles et françaises, dans le cadre géographique des deux versants pyrénéens, à l’époque de la Reconquista. Comment visiter aujourd’hui l’Aragon sans connaître ce contexte historique ?

Paul Mironneau explicite avec brio la richesse du travail de Pierre Tucoo-Chala, dont les entrelacs forment une œuvre pour le moins cohérente. Son talent oratoire se manifeste dans cette Radioscopie enregistrée en 1976, sous la houlette du bigourdan Jacques Chancel.

Michel Bartoli est également historien, celui des arbres. Il nous révèle l’épicéa, cet immigré qui fut pourtant chez lui dans les Pyrénées, il y a très longtemps.

La traversée des Pyrénées fait l’objet de multiples expériences et publications. Gérard Raynaud nous expose la traversée du Catalan Eloi Callado, odyssée solitaire semée d’embûches, réalisée dans un élan pyrénéiste.

JPEG - 35.3 ko
Au sommet de la Maladeta, après l’ascension par la face sud, voie directe, ©E.C.

Quant à Jacques Le Gall, il nous commente un ouvrage écrit à huit mains, focalisé sur l’esthétique de cette traversée.

Pierre Sarthoulet nous dévoile un nouveau chapitre de la grande richesse documentaire des cartes postales anciennes, nous présentant un auteur haut en couleur, fantasque et mythomane.

Deux articles courts, quatre pages chacun, se trouvent intercalés entre les articles précédents. Ils sont consacrés à la poésie, une tradition de notre revue. Deux poèmes de Georges Saint-Clair, Grand Prix de Poésie de l’Académie française. Et une poésie humoristique de Pierre Guichené, avec son illustration.

Un numéro qui s’inscrit donc sous les auspices de Clio et d’Erato.
 
 

Jean-François Labourie

 

JPEG - 19.2 ko
Radioscopie, 26 novembre 1976, ©Louis Bachoue.
JPEG - 69.9 ko
Souvenir du Marcadau avec Charles Prunet - Pâques 1927 - Dessin Pierre Guichené.


 







Moteur de recherche d'articles »

S'abonner!

Pour en savoir plus, cliquez ici »

Espace abonnés


Pour accéder à l'espace abonnés,