Accueil > EN FEUILLETANT LE DERNIER NUMÉRO

EN FEUILLETANT LE DERNIER NUMÉRO

N° 290. Avril - juin 2022


JPEG - 98.8 ko
En parcourant le Béarn… une noce à la vallée d’Ossau, d’après une aquarelle de Charles Homualk (1909-1996), carte postale « Gaby », G. Arthaud éditeur.

 Sommaire

2 Éditorial par Jean-François Labourie
4 Les chanteurs montagnards de Bigorre : anthropologie d’une tradition orphéonique en pays d’Oc, par Laurent Chenaux
18 Pyrénées spirituelles : le camp Bernard Rollot, 1922-2022, par Isabelle Antonutti
36 Une amitié pyrénéiste, lettres de Henri Beraldi à Henri Brulle (1897-1923), par Florian Jacqueminet
66 Henri Reboul face au vandalisme révolutionnaire par Jean-Paul Grao
82 ¿ Question d’image ?
82 Lectures par Jean-Louis Massourre
85 Chroniques par Gérard Raynaud
108 Musée pyrénéen
109 La vie de la revue
112 Trait d’Union

 Éditorial

1922-2022

Les samedi 17 et dimanche 18 septembre prochains, au cours des Journées du Patrimoine, le Musée Pyrénéen fêtera son centenaire (voir le programme dans Vie du Musée, p. 108). L’association des Amis du Musée Pyrénéen, éditrice de Pyrénées, qui a déjà commémoré l’événement en publiant le précédent numéro 289, ­spécialement consacré à l’histoire du musée, sera également partenaire de ces fêtes du centenaire, en animant la fête pyrénéiste du samedi après-midi. Tous les lecteurs de Pyrénées sont bien sûr les bienvenus pour ces journées exceptionnelles !

JPEG - 45.4 ko
Orphéon de Luz en 2021, © D. R.

On sait dans les fêtes pyrénéennes la place centrale du chant. L’ethnomusicologue Laurent Chenaux présente dans le présent numéro la thèse universitaire qu’il a publiée sur « Les chanteurs montagnards de Bigorre », passionnante étude. L’auteur est également chef de chœur des Chanteurs montagnards de Lourdes. Avec ses chanteurs, il ­présentera une conférence Appel d’Air, le jeudi 15 septembre à 18 h 00, dans les jardins du château : « Les chanteurs montagnards chantent les Pyrénées ». Ils animeront également la fête du centenaire, le dimanche 18 à midi.

Un autre centenaire a été célébré cet été, celui du camp Bernard Rollot, situé au plateau de Lienz, à Barèges. Isabelle Antonutti nous présente l’histoire de ce camp de montagne, fondé par un Jésuite, le père ­Dieuzayde, en 1922. Des générations de jeunes ont découvert ici les Pyrénées, dans ce lieu favorisant le dialogue ; certains d’entre eux ­devenant ensuite des grand noms de la vie intellectuelle et politique.

JPEG - 24.5 ko
Plateau du Lienz, Barèges, © I. A.
JPEG - 27.4 ko
Portrait d’Henri Reboul peint à Rome en 1798-1799, par Angelica Kauffmann (1741-1807), collection famille Reboul

Jean-Paul Grao revient nous parler d’Henri Reboul. Il y a un an, il avait précisé son rôle pionnier dans l’étude géographique des Pyrénées (nos 286 et 287). À présent, il présente la vie publique du pyrénéiste, et son rôle fondamental, pendant les heures graves de la Révolution ­française, pour sauver les collections artistiques accumulées par la ­monarchie, et fonder le musée du Louvre, aujourd’hui le plus grand musée du monde. Nous connaissions le Reboul qui détermina le point culminant des Pyrénées, voici le Reboul muséologue.

JPEG - 55.9 ko
Premier envoi de Beraldi à Brulle, coll. part, © F. J.

Enfin, Florian Jacqueminet nous présente la première des quatre ­livraisons d’un pur document pyrénéiste, inédit : la correspondance d’Henri Beraldi (1849-1931) à Henri Brulle (1854-1936). Nous nous retrouvons ainsi entre ténors de la cause pyrénéenne, entre le ­fondateur du pyrénéisme de difficulté et le grand historien du ­pyrénéisme, au moment où ce dernier écrit son œuvre magistrale, Cent ans aux Pyrénées. Une correspondance entre le piolet et la plume.

Jean-François Labourie







Moteur de recherche d'articles »

S'abonner!

Pour en savoir plus, cliquez ici »