Accueil > ACTUALITÉS PYRÉNÉENNES & AGENDA > Patrimoine & Culture

Patrimoine & Culture

FESTIVAL ECRIRE LA NATURE EN OSSAU


À Billère le 6 juin, puis à Laruns, en Vallée d’Ossau, les 7 et 8 juin, ainsi qu’en montagne le dimanche 9 juin, aura lieu la troisième édition d’Écrire la nature, festival pyrénéen des littératures de la nature.

Cette édition poursuivra l’exploration des grands espaces naturels, en se plongeant cette année dans la thématique de l’eau, avec des auteurs phares et des figures montantes du courant littéraire du nature writing.

LE PROGRAMME

P.-S.


FESTIVAL LE MURMURE DU MONDE A ARRENS-MARSOUS (H.P.)


Pyrénées sera présente le dimanche 16 juin pour le salon Food et Livres à la salle des fêtes.


LA MONTAGNE ET L’ART

La montagne et l’art à Saint-Lary Soulan
19 mai 2024 à 18h Salle des conférences de la Mairie. Table-ronde audiovisuelle : Géologie, poésie et peinture.

Renseignements : Office de Tourisme : 05 62 39 50 01-
Christiane Abbadie-Clerc, présidente de l’Association Livre pyrénéen d’Aure et Sobrarbe.
Mel : livrepyreneenauresobrarbe@gmail.com


P.-S.

Anchel Belmonte Ribas est docteur en géologie , coordinateur
Scientifique du Géoparc Unesco Sobrarbe Pirineos. (Boltaña –
Ainsa)
Président d’honneur de la 13ème Fête du Livre pyrénéen d’Aure
et du Sobrarbe 2023 à Saint-Lary Soulan, il se définit comme un
pyrénéiste du 21e siècle dans les domaines les plus divers :
recherche et divulgation géologique, enseignement…
En 2017 il visite le Népal, la vallée du Khumbu au pied de l’Everest…Et collabore
avec le magazine Tercer Millenio autour de « La vie des pierres » à travers une vision
géologique de la planète, en rapprochant la géologie de l’humain.
L’histoire des roches, les mécanismes de l’érosion, les formes du relief qui en résultent,
constituent l’objet de ses travaux scientifiques depuis des années.
Parmi ses livres :
Guia geologico del Pirineo. Editorial Pirineo. 2e édition 2022.
100 ans sans Briet bilingue. Geoparc mondial Unesco Sobrarbe, réalisé en
collaboration avec l’association Montagnes, Culture, Avenir et Lise Laporte à partir
des photographies de Lucien Briet à propos de l’évolution des paysages.

Eduardo Martinez de Pison est professeur agrégé émérite de
géographie . écrivain, artiste dessinateur et alpiniste de
renommée internationale.
Il a exercé ses fonctions en de nombreuses universités (Tenerife,
université autonome de Madrid… )
Auteur de plus de 500 ouvrages de géographie, il a abordé la
géomorphologie de nombreuses cordillères et publié des ouvrages littéraires et de
vulgarisation. Il a reçu en 1991, le Prix National de l’Environnement Il est également
connu par ses films documentaires télévisés autour de ses voyages au Pôle Nord, en
Alaska, Sibérie, désert de Gobi, désert de Libye et de ses ascensions : Karakorum,
sommets de l’Himalaya, du Tibet.
De nombreuses institutions ont sollicité son parrainage, en qualité de membre
d’honneur et chercheur, porte parole du Comité scientifique des Parcs
nationaux :d’Ordesa-Mont Perdu, de la sierra de Guadarrama. Il a été membre du
comité MaB espagnol (UNESCO) et a présidé une commission d’investigation en
Antarctique…
Parmi ses dernières publications :
Montañas dibujadas (Madrid, 2011)
Más allá del Everest (Madrid, 2012)
Imagen del paisaje : la Generación del 98 y Ortega y Gasset (Madrid, 2012)
La Tierra de Jules Verne. Geografía y aventura (Madrid, 2014)
Cuadernos de montaña (Madrid, 2015)
La montaña y el arte. Miradas desde la pintura, la música y la literatura (Madrid,
2017)
Geografías y paisajes de Tintín. Viajes, lugares y dibujos (Madrid, 2019)


PIERRE LOTI ET L’AGONIE DE L’EUSKAL HERRIA


Exposition au Musée basque de Bayonne jusqu’au 1 septembre 2024.

EN SAVOIR PLUS


L’HISTOIRE DU SPORT A BAGNERES DE BIGORRE



CONFERENCE : LE CHATEAU DE BELCASTEL (Aude)


photo SESA


La Société d’études scientifiques de l’Aude vous invite samedi 20 avril 2024 à assister à sa prochaine séance à la salle de la Tour, rue Pasteur à Pennautier (Aude), à partir de 14 h 30. Entrée libre et gratuite.

Pierre Merlhe (Archéologue, Evéha) présentera ses travaux sur l’analyse préliminaire du château de Belcastel : étude historique et prospection archéologique

Le château de Belcastel, niché au cœur des Corbières, a fait l’objet d’une étude préliminaire suivie d’une prospection archéologique pour établir un premier plan de l’étendue de l’occupation castrale.


LA MONTAGNE ET L’ART A SAINT LARY-SOULAN


LE 19 MAI A 18H Maison du Patrimoine ou Salle des conférences de la Mairie

Causerie
"La Montagne et l’art" avec le géologue poète et artiste Eduardo Martinez de
Pison et Anchel Belmonte Ribas coordinateur scientifique du Geoparc
Unesco Sobrarbe Pirineos . Traduction simultanée

P.-S.


FRANCIS JAMMES PORTRAITISTE & CARICATURISTE


jeudi 4 avril à 18h15,

Dans le cadre du printemps des poètes
Conférence à la médiathèque de Bagnères-de-Bigorre par Jacques Le Gall maître de conférences en langue
et littérature françaises à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.

P.-S.


UNE SÉPULTURE DE L’ÂGE DU BRONZE À ARTHEZ D’ASSON (P.A.)


Début septembre 2023, des fouilles archéologiques dans la cavité, le Puts des Aujous (vallée du Yerse - 64) ont été conduites par Patrice Courtaud (laboratoire Pacea -UMR 5199 CNRS, Université de Bordeaux). Son équipe d’archéologues (Bernard Bigot et Michel Hautin) était assistée par les spéléologues du GSHP de Tarbes, inventeurs de cette sépulture en 2014 après une désobstruction de l’entrée.
Cette opération de terrain a été autorisée et financée par le service archéologique de la région Nouvelle Aquitaine (DRAC). Elle a bénéficié du soutien logistique d’A. Dole (GSHP) et de la bienveillance de messieurs les maires d’Asson et d’Arthez d’Asson, ainsi que de celle du groupement pastoral local pour utiliser le refuge du Yerse. Sans oublier Monsieur Exiga qui a mis à disposition son altiport du Bergons. Située à 1250m d’altitude, à 3 heures de marche, cette expédition archéologique a nécessité un héliportage avec 750 kilos de matériel et de vivres pour officier durant 8 jours. Les résultats de cette première opération de terrain ont livré des résultats tout à fait intéressants.
Au fond d’un passage fortement incliné, à 8 mètres de profondeur, gisaient les vestiges d’une jeune femme de 30 ans environ et d’un enfant d’approximativement 4 ans.
Les cadavres avaient été déposés à même le sol comme cela était la coutume à cette période, c’est-à-dire à l’âge du Bronze ainsi que l’atteste une datation radiocarbone réalisée sur un fragment osseux prélevé quelque temps après la découverte par un agent du service régional de l’archéologie. Ces individus étaient décédés vers 1700 ans avant notre ère.
La fouille a consisté à dégager, positionner, prélever les vestiges et à faire des observations quant aux structures aménagées par les hommes préhistoriques. Les défunts étaient accompagnés de 4 céramiques (fragment de poteries dont une complète) ainsi que d’une bague de type anneau non jointif en bronze. Les ossements et le mobilier ont été acheminés au laboratoire du CNRS de Bordeaux. L’étude préliminaire fait état des restes des premiers bergers de la haute vallée de l’Ouzom. Patrice Dumontier est en charge de celle des céramiques.
La découverte de cette sépulture d’altitude est à ce jour l’unique exemple pour cette vallée. Plus généralement, elle s’ajoute aux autres tombes de l’âge du Bronze explorées ces dernières années sur les hauteurs des Pyrénées occidentales. Toutefois, son étude nécessite une deuxième opération de fouille prévue pour cette année. Alors, des analyses biologiques seront entreprises pour venir alimenter la connaissance des premières communautés agro-pastorales fréquentant ces estives.

Photos Groupe spéléologique Hautes-Pyrénées et Alain Dole

info portfolio


EDMOND DUPLAN À SAINT LARY-SOULAN

Edmond Duplan - Concert accompagné au piano par Serge Briffault

Rendez-vous du Livre pyrénéen d’Aure et du Sobrarbe
Jeudi 11 avril 2024 à 18h
Salle des conférences de la Mairie
Saint-Lary Soulan


Dans le cadre de la présentation du Tome 3 de la Saga des Duplan de Bigorre

Accès gratuit. Réservation recommandée. Office de Tourisme : 05 62 39 50 81
Maison du Patrimoine ; 05 62 40 87 86
Renseignements : livrepyreneenauresobrarbe@gmail.com

Après la publication des deux premiers recueils de chansons, ce troisième tome biographique nous entraîne dans la « saga familiale des Duplan de Bigorre », depuis le grand-père René, ténor du Conservatoire de Bordeaux et chanteur d’opéra-comique dans les tournées de cafés concerts d’avant guerre, jusqu’aux fils Arnaud et Lionel qui perpétuent le nom des Duplan en ayant créé une chorale polyphonique.
Bien sûr Edmond Duplan en est le personnage principal, puisque, à la fois auteur des paroles, compositeur et interprète, il est presque toujours présent dans les trois phases de la genèse d’une chanson. Ce qui est assez exceptionnel car son son métier principal était celui de dessinateur et cet autre talent nous a laissé de nombreuses illustrations, notamment dans l’hebdomadaire local : le Cabochard des années 80. Il avait déjà imagé les précédents recueils d’un florilège de 155 chansons avec textes et partitions .
Dans ses albums, le « Cantagoy » (en gascon celui qui aime chanter), mêle des mélodies toujours faciles à garder en mémoire, les rythmes du jazz qu’il a dans le sang et des touches de poésie, d’amour courtois, de nostalgie et d’humour. Il est dans ses textes, tantôt le meilleur guide touristique du Sud-Ouest, tantôt le plus précis des anthropologues de « l’homo pyrenaicus », tantôt un commentateur de rugby… tandis que sont mises à la portée de tous, l’histoire et la géographie du terroir.
Bref Edmond Duplan se révèle comme un ambassadeur idéal de notre identité régionale. La preuve en est que son « Refuge » tend à supplanter le « Montagnes Pyrénées d’Alfred Rolland et à s’imposer chez les jeunes et anciens, comme le nouvel hymne pyrénéen…
Sans aucun doute, l’atout de « Momond » est d’avoir gardé une curiosité tous azimuts sur le monde d’aujourd’hui comme sur le passé, secret d’un dynamisme et d’une créativité qui ont perduré à travers les décennies, même si ses tours de chant dans tout le Sud Ouest ont été temporairement interrompus par le maudit Covid 19 ! Mais il est devenu une mémoire, « un homme ressources comme diraient les technocrates »… Et transmettre dans ce dernier livre ce qui s’est gravé « sur le disque dur de sa vie » lui apparaissait comme un devoir patrimonial.


|






Moteur de recherche d'articles »

S'abonner!

Pour en savoir plus, cliquez ici »